Ils étaient tous présents ce lundi,13 janvier 2020 à la salle des actes de la communauté urbaine de Yaoundé,les dix gouverneurs des régions du Cameroun,rassemblés autour du Ministre de l’administration territoriale qu’assistaient pour la circonsconstance:le délégué général à la sureté nationale et le Secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmérie nationale.

Les travaux de yaoundé se tenaient “sur haute instruction du Président de la République Paul Biya, pour faire le point sur l’état sécuritaire du pays avant le double scrutin attendu le 09 février 2020” a rappelé le ministre Paul Atanga Nji.

Le patron de l’administration territoriale a insisté sur le fait que:”les élections doivent se tenir sur l’ensemble du pays en toute sécurité et sérénité”.

Le MINAT a par ailleurs interpellé tous les gouverneurs a cet effet et leur a rappellé qu’:” un dispositif sécuritaire conséquent a déjà été déployé dans les régions en crise du Nord et du Sud Ouest”.

Atanga Nji a saisie l’occasion de son discours pour mettre en garde les éventuels fauteurs de troubles :”les muscles de l’Etat se mettront en branle contre tous ceux qui tenteront d’empêcher les autres d’aller voter”.Car,pour le Ministre camerounais de l’Administration Territoriale :”boycotter une élection, c’est lutter contre le développement du pays”.

La conférence sémestrielle des gouverneurs des régions du cameroun s’achève mardi,14 janvier 2020 à yaoundé;la capitale politique du pays.

En rappel,depuis l’annonce de la tenue des élections législatives et municipales au Cameroun courant 2020,certains partis politiques de l’opposition multiplient en direction des électeurs, des appels au boycotte des élections./.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here