En effet,selon Pierre-Emmanuel Nkoa,le Directeur de l’agence de Douala:”les échanges des billets de banque(ayant cours légal et pouvoir libératoire dans les six Etats de la CEMAC) par des tiers en dehors des locaux de la BEAC constituent des actes frauduleux dont les auteurs et complices s’exposent aux poursuites judiciaires,conformément aux lois et à la réglementation en vigueur”.

L’agence BEAC de la capitale économique du Cameroun rappelle qu’elle effectue les opérations d’échanges de billets mutilés tous les jours ouvrés à partir de 8heures.

Toute personne sollicitant ces échanges est invitée à se présenter personnellement aux services de la BEAC à Bonanjo,avenue Charles de Gaulle,munie d’une pièce officielle d’identification.

En rappel, la Banque des États de l’Afrique centrale, institution officielle de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale, est un établissement public multinational groupant les six États de la CEMAC.

Créée le 22 novembre 1972 à Paris en France, elle a pour missions depuis son siège à Yaoundé au Cameroun à: d’émettre la monnaie et en garantir la stabilité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here