Ces terroristes envisageaient l’assassinat des éléments de ce détachement pour faire macabre sensation en cette veille de rentrée scolaire sensible dans les régions du Nord- Ouest et du Sud- Ouest. 
Les Gendarmes attaqués se sont abrités dans un salon de coiffure situé à l’entrée  du marché, tandis que la ferraille qui leur était destinée, atteignait mortellement deux paisibles citoyennes et un bébé. Il s’agit de Baninla Clarisse Kife, née le 19 juin 1996 et enceinte au moment des faits ; Baninla Emmanuel Yensezen, née le 26 décembre 1984 ; et 01 Bébé de sexe féminin âgée d’environ six mois.
Alerté, le commandant de brigade de Gendarmerie de Ndop qui s’est aussitôt rendu sur les lieux, a dans un premier temps invité la population à prendre la mesure de sa complaisance, voire de sa complicité avec les terroristes, avant de procéder au transfèrement des dépouilles à la morgue locale.
Comme pour le cas du bébé assassiné à Muyuka, quartier Makanga, en mai 2019, les faits sont particulièrement têtus :
Nous espérons donc une saillie vénéneuse urgente de Maître Akere Muna accompagné de la propagandiste Mimi Mefo Takambou, gourou et disciple pyromanes, tous fanatiques de la dislocation du Cameroun qu’ils scandent à longueur de journée sur les médias. 
Ces adeptes du chaos lent ont manifestement mis en place des mécaniques d’action coordonnées de manipulation abjecte, pour nuire aux actions et initiatives de pacification du Gouvernement dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.  
L’histoire jugera ces apôtres et prédicateurs de la terreur. Les lampistes terroristes avec. /-

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here