Selon le Capitaine de frégate Cyrille ATONFACK ,chef de Division de la communication au Ministère camerounais de la Défense:” Le 25 août 2019, le navire ‘’AUSTRHEIM’’, caboteur côtier battant pavillon camerounais et reconverti dans le transport de passagers qui assurait une opération de routine entre Calabar au Nigéria et Tiko au Cameroun, a lancé un appel de détresse aux environs de 15H20. Le bateau d’une capacité de 75 passagers se serait retourné selon le contenu de l’appel. Les stations radar le long de la côte camerounaise localisent le bateau infortuné au large d’Idabato, dans la péninsule de Bakassi, département du Ndian. 
Le Commandant de la Deuxième Région Militaire Interarmées met aussitôt en branle le dispositif national de secours, et engage sur le plan d’eau l’ensemble des acteurs chargés des opérations de sauvetage (Marine Nationale, Marine Marchande, Force BIR Côte, Société PERENCO), chacune actionnée en fonction de sa proximité avec la zone indiquée du sinistre. 
C’est ainsi que la force BIR Côte va déployer 02 unités avec 06 moyens rapides, rejoints par 3 bateaux en charge de la sécurité du champ pétrolifère RIO DEL REY. Ces vecteurs ont géré l’urgence et extrait du bateau retourné l’ensemble des naufragés accessibles. Les patrouilleurs P111 Ebodje et P106 Akwayafe de la Marine Nationale ont acheminé tous les rescapés vers le port de Limbe. 
A la suspension des opérations autour de 21H00, le bilan était le suivant :
– 107 passagers rescapés dont ;- 8 blessés graves (sans engagement du pronostic vital) ;- 03 dépouilles repêchées. 
Au total, ce sont 83 hommes, 13 femmes et 11 enfants qui ont été acheminés vers Limbe. Les blessés sont pris en charge par les structures sanitaires de la place, tandis que les dépouilles étaient confiées à la morgue de l’hôpital régional de la même ville.
Une cellule d’action psychologique et une unité d’information ont été activées pour l’aide médicale et psychologique d’urgence aux victimes, ainsi que l’information des familles.
Les recherches qui se poursuivent depuis sont menées par des équipes de plongée du BIR et de la Marine Nationale.
Selon les premières constatations, le bateau en surcharge aurait heurté un banc de sable avant de se retourner. L’enquête approfondie en cours déterminera les causes exactes de ce naufrage”. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here