Au Kasaï-Central,les media invités à s’impliquer dans les consultations populaires pour la consolidation de la paix

Les consultations populaires pour la consolidation de la paix au Kasaï-central se sont déroulés du 13 au 22 Août 2019

0
22 068

Le Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’Homme (BCNUDH) a animé une séance d’information à l’intention des media sur les consultations populaires pour la consolidation de la paix, en cours dans le Kasaï Central.

Une vingtaine de journalistes de Kananga ont participé à cette rencontre. Les préoccupations de ces hommes et femmes de media ont notamment tourné autour de :

– les critères de choix des localités ciblées ;

– les bénéfices de ces consultations ;

– la raison de l’implication soupçonnés des crimes commis dans la province ;

– ou encore la raison de choisir le Kasaï central alors d’autres provinces ont aussi été atteints par le conflit.

Pour Godefroid Mpiana, qui a animé cette rencontre pour le compte du BCNUDH, l’Etat congolais est le seul habilité à mettre en œuvre les mécanismes nécessaires de poursuites, de sanctions et d’indemnisation des victimes du conflit née du phénomène Kamuina Nsapu.

C’est pourquoi, c’est elle qui mène ces consultations appuyées par le BCNHUD, à travers le projet PAJURR.

Ainsi, les conclusions et recommandations de ces consultations seront remises au Gouverneur de la province du Kasaï Central ; une province choisie comme province pilote pour mettre en place une commission de vérité et de réconciliation provinciale. Ce qui est une première.

Avec l’expérience acquise, les consultations pourraient aussi être menées dans d’autres localités ayant subi le conflit né du phénomène Kamuina Nsapu.

La composition des membres du comité de pilotage de ces consultations a pu rassurer les journalistes qui craignent que l’Etat, qui a été pointé du doigt dans le phénomène Kamuina Nsapu, ne soit juge et partie.

Ce comité est en effet composé à 50% d’acteurs de la société civile. Et le fait qu’une partie des consultations ait lieu à Kinshasa, avec des ressortissants du Kasaï Central, répond au besoin d’entendre ces leaders d’opinions de cette province.

Plusieurs ressortissants du Kasaï Central sont à Kinshasa. Et parmi eux, certains sont accusés d’avoir tiré les ficèles lors du conflit lié à la milice tribale Kamuina Nsapu.

Les consultations populaires pour la consolidation de la paix au Kasaï-central se sont déroulés du 13 au 22 Août 2019.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here