Avec AA/Khartoum/Houssam Badoui 

Le Conseil a ajouté que cette version est prête à être révisée et discutée avant d’annoncer la date de la signature.

C’est ce qui ressort d’une déclaration du président du Comité politique et porte-parole du Conseil, Chamseddine Kabbachi, suivie par le correspondant d’Anadolu, à l’issue de la première réunion entre le Conseil militaire et les Forces de la Liberté et du Changement, tenue mardi au Palais présidentiel à Khartoum.

Kabbachi a souligné que « les parties concernées par l’accord en recevront la version finale vers 10h00 du matin, mercredi ».

Et de poursuivre que « la réunion a été tenue en présence de nos frères des Forces de la Liberté et du Changement et du président du Conseil, Général Abdel Fattah al-Burhan ».

Le porte-parole a ajouté que « cette réunion a été brève et s’est tenue dans le cadre des concertations autour de l’accord et du suivi des procédures de son élaboration ».

Il a précisé, dans le même ordre d’idées, que l’élaboration du texte de l’accord a été achevée et que les parties concernées en recevront des copies, mercredi matin.

Kabbachi a assuré que les préparatifs vont bon train et que le texte de l’accord nécessite une révision, mais qu’il n’y a rien d’inquiétant.

Pour sa part, le représentant des Forces de la Liberté et du Changement, Ibrahim al-Amin, a souligné que « l’accord constitue le début d’une phase décisive dont le peuple a besoin pour assurer une transition de la période d’oppression et de corruption vers une nouvelle phase de démocratie et de droits de l’Homme ».

Il a précisé que « la réunion a été une occasion pour saluer la coopération des Forces de la Liberté et du Changement avec le Conseil militaire pour aboutir à cet accord ».

Et d’ajouter que « nous avons appris que le président du Conseil militaire a rencontré les forces armées et les a félicitées d’être du côté du peuple soudanais ».

« Cet accord sera le point de transition entre deux phases », a-t-il assuré.

Al-Amin a souligné, dans le même contexte, que les Forces de la Liberté et du Changement ont également remercié les membres du Conseil militaire pour leur esprit et ont promis de travailler « main dans la main » pour appliquer ledit accord.

Il a également assuré que les Forces du Changement « ne veulent exclure personne et tiennent à ce que la phase transitionnelle constitue une base pour la démocratie au Soudan ».

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here