La Fondation Merck, la branche philanthropique de Merck KGaA Allemagne, a organisé sa première « Formation des Médias sur la Santé » le 11 Juin 2019 à Conakry, en Guinée, en partenariat avec S.E. Madame DJENE CONDE, La Première Dame de Guinée et Ambassadrice de Merck Plus Qu’une Mère, en collaboration avec le Ministère de la santé et le Ministère de l’Information et de la Communication, avec objectif de briser la stigmatisation liée à l’infertilité en Guinée et dans le reste de l’Afrique.

« Le programme de formation fait partie du programme de sensibilisation communautaire de ‘Merck Plus Qu’une Mère’ et a été organisé pour la première fois en Guinée à l’intention des représentants des médias locaux et des étudiants en journalisme », a expliqué le Dr. Rasha Kelej ‘CEO of Merck Foundation and President of Merck More than a Mother’.

S.E. Madame DJENE CONDE, Première Dame de Guinée et Ambassadrice de ‘Merck Plus Qu’une Mère’ a déclaré : « Nous sommes heureux d’organiser ce programme de formation avec la Fondation Merck ».

« Les médias jouent un rôle important dans la sensibilisation de la société. Cela peut aider à briser la stigmatisation autour de l’infertilité. Je suis ravi d’initier cette importante session de formation car je suis fermement convaincu que les médias jouent un rôle important pour engager notre société à créer un changement de culture. Il a la capacité et l’habilité de briser la stigmatisation autour de l’infertilité dans la communauté. » Dr. Rasha Kelej a ajouté.

La formation a été abordé par La Première Dame de Guinée, S.E. Madame DJENE CONDE, qui est également Ambassadrice de Merck Plus Qu’une Mère et Dr Rasha Kelej, ‘CEO of Merck Foundation and President of Merck More Than a Mother’ et l’Hon. Amara Somparé, Ministre de l’Information et de la Communication de Guinée. Il y a également eu des présentations abordées par les piliers des médias et des meilleurs experts en infertilité.

De plus, les journalistes ont eu la possibilité de rencontrer les experts, de se mettre en réseau et de travailler ensemble pour éliminer la stigmatisation liée à l’infertilité en Guinée et dans le reste de l’Afrique. Des journalistes de la presse écrite, de la télévision, de la radio et en ligne et des étudiants en journalisme ont assisté à la réunion.

« Le programme de Formation des Médias sur la Santé s’est focalisé sur les normes internationales et l’éthique des médias pour le reportage des sujets sensibles telles que l’infertilité en Afrique. Il a été conçu pour aider les journalistes à comprendre les problèmes d’infertilité dans les communautés africaines et à apprendre les meilleures pratiques médiatiques pour couvrir ces sujets », a ajouté le Dr. Rasha Kelej.

La Fondation Merck a également annoncé un Appel à Candidatures pour les ‘Prix de Reconnaissance des Médias’ « Merck Plus Qu’une Mère » en Guinée et le reste de l’Afrique. Les ‘Prix de Reconnaissance des Médias’ « Merck Plus Qu’une Mère » ont été lancées en 2017 dans le but de souligner le rôle des médias dans l’amélioration de l’engagement public et de la compréhension de la stigmatisation liée à l’infertilité et la nécessité de changer sa perception sociale dans les communautés africaines.

Les professionnels des médias sont invités à présenter leur travail de sensibilisation sur la prévention de l’infertilité et la lutte contre la stigmatisation liée à l’infertilité en Guinée et dans le reste de l’Afrique.

Qui peut postuler ? Des journalistes de plateformes de la presse écrite, en ligne, radio et télévisions de Guinée et du reste de l’Afrique.

Date limite de soumission : Leur travail peut être envoyées jusqu’au 30 octobre 2019.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here