Tout est parti le 27 juin 2019 vers 21h39minutes  lorsqu’une certaine AKOSON Pauline DIALE, propagandiste à la solde de groupuscules sécessionnistes terroristes qui sévissent dans les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest, poste sur les réseaux sociaux une image montrant quatre  individus supposés abattus par les Forces de Défense et de Sécurité dans la localité de Sabga Hills, à quelques encablures de Bamenda. Selon le texte qui accompagne l’image:”des jeunes amba dans les collines de sabga, près de bamenda ont été brutalement assassinés par des soldats terroristes de la République du Cameroun. Ils se sont rendu à Bamenda pour chercher des emplois”; selon  les “témoins”.

Sur la photo,les supposés morts sont tous couchés dans la même direction, partagent la même posture convenue, restent tous très propres malgré le sol visiblement boueux, et ne portent aucune trace de sang.

A l’analyse, il s’agit d’un montage de bas de gamme opéré par des illuminés en mal de sensations et d’intelligence, dont la mission consiste invariablement à user de tous les subterfuges pour essayer de discréditer les Forces de Défense et de Sécurité, voire les Institutions étatiques.

Par la voie de la Division de la Communication du Ministère camerounais de la défense,les Forces de Défense et de Sécurité dénoncent avec la dernière énergie la “manipulation”.

Visiblement, les instigateurs du terrorisme dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ainsi que leurs exécutants, véritables lampistes, permanement drogués au Tramol, sont à court d’idées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here