Réduit à l’expression d’un délire millénariste, sa revendication de l’incendie(http://www.lescoopsdafrique.com/2019/06/03/au-camerounles-secessionnistes-revendiquent-lincendie-de-la-sonara/) perd alors toute consistance politique. L’interprétation dominante le dilue dans une tentative de truanderie. Et puis, à quoi bon chercher les raisons de cette folie meurtrière, dès lors, puisqu’elle est sans raison ?

Jacques  Olivier TCHOUANANG  n’est qu’un petit vendeur d’illusion ; un  imposteur.  Les services spéciaux camerounais le présentent comme « Ce  raton laveur,  apprenti  terroriste » qui  a  prétendu  avoir piloté  l’incident  de  la  SONARA.  Dans leurs investigations, les renseignements camerounais découvrent  sans peine que : « Cet  individu  est le  frère  de  Christelle  Laure  TCHOUANANG,  et les  deux  sont  copropriétaires  à  l’adresse  3412, Sunrise rose avenue north, NV 89031 ».  Poursuivant leurs recherches , il ressort qu’: « Il  s’agit  du  nommé  TCHOUANANG Jacques  Olivier, fumiste  de  renom,  titulaire d’une licence en informatique  de l’université de Yaoundé  I  (2007),matricule  étudiant  04R388, avec  la  piteuse  moyenne  de  10,76/20,  mention Passable,  obtenue  grâce  à  la  mansuétude  de l’Etat qu’il prétend aujourd’hui combattre ».

« Les  mœurs  du  taré  ne  sont  pas  plus catholiques » ;révèle notre source qui poursuit : «  il fricote avec Wilfried EKANGA, un autre  pourfendeur  de  la  République.  Les  2  ont récemment prêté allégeance aux terroristes qui décapitent  les  pauvres  citoyens  dans  le  NOSO, incendient  et  obligent  à  l’arrêt  les  sociétés  qui employaient plusieurs milliers de camerounais »./.

 

 NOM: Jacques Oliver TCHOUANANG
ALIAS: THE PRESSMAN
AGE: 38 years

 

 

 

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here