avec AA/Cameroun/Peter Kum

L’attaque qui a visé un poste de la Force multinationale mixte (FMM) sur l’île de Darak (Extrême-Nord) a fait au moins 37 morts dont 21 militaires camerounais et 16 civils, a indiqué le Général Bouba Dobekréo, commandant du secteur 1 de la FMM.

“Mardi, nous avons repêché des corps qui flottaient sur le lac. Les pêcheurs et les militaires ont été mobilisés pour les recherches. D’autres corps seraient encore au fond du lac. Ils seront repêchés quand ils vont monter à la surface”, a précisé la même source, soulignant que ce bilan reste provisoire.

Un précédent bilan livré lundi par la même source faisait état de dix morts dont trois soldats et sept civils.

Cette attaque est la plus meurtrière perpétrée par le groupe terroriste nigérian contre l’armée camerounaise depuis plus de deux ans.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here