Excellence, Monsieur le Ministre délégué des Relations extérieures chargé du Commonwealth, représentant Monsieur le Ministre des Relations Extérieures,Honorables Présidents des Institutions nationales, Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement,Honorables Membres des deux Chambres du Parlement,Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de mission diplomatiques accréditées au Cameroun,Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations internationales, Mesdames et Messieurs les élus locaux,Honorables invités,Chers amis, Pour la deuxième fois déjà, j’ai l’honneur et le grand plaisir de prendre la parole, devant vous, à l’occasion de la Journée de l’Europe, célébrée chaque année pour commémorer le discours historique de Robert Schuman,le 9 Mai 1950. C’est le discours qui a marqué le début du processus de l’intégration européenne, fondée sur le désir de la paix,une paix que nous avons pu préserver pendant plus de 70 ans maintenant.

Permettez-moi, à l’entame de mon propos,de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue, et de vous remercier tous, en vos rangs, titres et qualités,pour votre présence à notre réception ce soir. Pour la première fois, cette soirée est organisée avec le concours de la Banque Européenne d’Investissement et du Bureau régional d’ECHO, le bras humanitaire de l’Union européenne, les deux structures étant présentes ici au Cameroun, en couvrant la région d’Afrique Centrale.Je remercie donc M.Andrea Pinna et M. Yvan Hildebrand, ici à mes côtés, pour leur contribution à l’organisation de cette soirée. Vous avez peut-être eu l’occasion, depuis votre arrivée dans cette salle, de voir,à travers des projections vidéo et des photos exposées, quelques références à leurs activités.Excellence, Monsieur le Ministre, Les relations entre l’Union européenne et le Cameroun sont vieilles de plus de 55ans. Elles sont solides et sincères, fondées sur des valeurs et des objectifs partagées, pas seulement par rapport à l’Accord de Cotonou qui nous lie, mais aussi par rapport aux nombreux défis qui interpellent le monde d’aujourd’hui, tels que le terrorisme international,le changement climatique ou encore la préservation d’une gouvernance mondiale basée  sur le multilatéralisme et les règles conjointement établies.

Si donc, il y quelques semaines maintenant, la Haute Représentante de l’UE pour les Affaires Étrangères, Mme Federica Mogherini, et le Parlement Européen se sont prononcés par rapport à la situation au Cameroun, c’est certainement dans le cadre de ce partenariat et dans un esprit d’amitié, de franchise et de solidarité.Certaines réactions à ces déclaration sont été vives. Mais,je suis profondément convaincu que notre partenariat, marqué depuis toujours par un dialogue ouvert,amical et confiant, est suffisamment solide pour pouvoir aller de l’avant ensemble.

Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs,Comme vous le savez tous, l’Union européenne traverse en ce moment une période décisive, aussi bien en ce qui concerne le “BREXIT”que les prochaines élections européennes. Par rapport au BREXIT, nous étions tous très confiants que l’accord trouvé pour une «sortie ordonnée» du Royaume Unie aurait pu trouver l’appui du parlement britannique. Eh, bien, cela n’en a pas été le cas, et d’autres débats vont certainement encore avoir lieu à Westminster dans les semaines à venir. Mais j’espère qu’in fine, la raison va l’emporter et que cette sortie sera finalement «orderly» ou, peut-être même–et ce serait mon souhait personnel -ne se fera pas…

En même temps, les élections au Parlement européen auront lieu dans deux semaines, du 23 au 26 mai. Les enjeux sont évidemment très importants: il s’agit d’obtenir une représentation forte, capable d’agir et de légiférer efficacement en faveur de la construction européenne, alors que des courants eurosceptiques, dans un certain nombre d’Etats Membres,ont progressé, hélas, ces dernières années. Mais cela ne devrait pas, je pense,mettre en cause l’obtention d’une grande majorité parlementaire résolument attachée au projet européen pour la prochaine législature.

Excellencies, Ladies and gentlemen, As a friend and partner, the EU has beenfully engaged in working with Cameroon in the various areas of our partnership, ranging from peace and security, humanitarian actionand human rightsto development cooperation, investment and trade. Let me just take the example of the fight against terrorism and the crisis in the Lake Chadarea. The recent UN -EU joint high level mission to Cameroon isa good example of our commitment to support the countries aroundLake Chadin addressingthe various security, humanitarian and development challenges on the ground. Cameroon’s efforts and sacrifice in fighting Boko Haram have been recognized in the course of that mission.

Many of you also may know that the EU issupporting the Multinational Joint Task Force fighting Boko Haram with more than 50 million Euros(32 billion FCFA), providing funding, for instance, for vehicles, communication equipment and medical services. At the same time,the situation in the North West and South West regions remains of deepconcern, as the number of displacedpeople is still high and violence has not yet come to an end. The EU strongly condemns any violence against civilians. And the most recent atrocities committed against members of national security forces are barbaric and utterly horrific. Perpetrators ofsuch acts ofviolence have to be held accountable. As HRVP Federica Mogherini recently said in more general terms, “… wewill continue to …ask to shed full lighton human rightsviolations”.The EU is also very clear on its commitment toCameroon’s territorial integrity, while calling for dialogue and a peaceful way out of the current situation. As all Cameroonians, the populationof the North West and South West regions havea right to live in peace, to send their children to school and to pursue their daily liveswithout threats or violence.

Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs,En ce qui concerne nos relations multiformes dans les domaines économique, commercial et dans celui du développement, permettez-moi de juste évoquer quelques points-clefs.

Premièrement, l’Accord de Partenariat Economique, est en vigueur depuis bientôt 5 ans. Il fonctionne en effet sans difficultés majeures et confirme la place de l’UE comme premier partenaire commercial du Cameroun, avec55 % de ses exportations et 32 % de ses importations. C’est donc, bien entendu, une balance commerciale largement positive pour le Cameroun. Aussi, ensemble avec nos Etats Membres,nous restons engagés à renforcer davantage nos liens commerciaux avec le Cameroun et à promouvoir l’investissement privé, générateur d’emploi.Concernant la coopération au développement, notre portefeuille actif au Cameroun compte désormais près de 600 M€(plus de 400 milliards de FCFA). En y ajoutant la coopération des Etats Membres actifs ici, le portefeuille européen, au sens large, s’élève à plus de 2,5 milliards d’€soit plus de 1.600 milliards de FCFA. Par ailleurs, nous venons d’entamer le processus de réflexion sur les orientations de notre coopération au-delà de l’année 2020, qui sera largement basé sur l’agenda d’émergence et de réformes du Cameroun.

A mentionner aussi que la Banque Européenne d’Investissement (BEI) a poursuivi le travail de diversification de son portefeuille au Cameroun, en incluant d’importants projets structurants. Elle a désormais accès aux ressources du Plan d’Investissement Extérieur de l’Union européenne, lui permettant d’élargir davantage son champ d’action.Et, enfin, il me semble important de rappeler l’engagement constant de l’Union européenne en matière humanitaire. Tout en restant conforme à son mandat, l’action d’ECHO tient à contribuer à réponse aux importants défis humanitaires auxquels le Cameroun doit faire face.

Excellences, Mesdames et Messieurs

Comme l’année dernière, je voudrais terminer mon propos en remerciant l’ensemble du personnel de la Délégation de l’UE, du Bureau d’ECHO et de la BEI pour son professionnalisme et son dévouement constant à notre action au Cameroun. De même, je remercie vivement les autres acteurs de notre partenariat, dans les différents départements ministériels et services de l’administration camerounaise, en particulier la Cellule d’appui à l’Ordonnateur National (la «CAON»), ainsi que les nombreux acteurs «du terrain» tels que les travailleurs humanitaires, les ONG partenaires et le personnel des différents projets et programmes.

Permettez-moi enfin une dernière remarque, notamment à l’adresse des cinéphiles parmi vous : Le “Festival de Film Européen”de cette semaine sera clôturé demain soir, à l’Institut Français du Cameroun, avec la projection d’un film Chypriote, qui est intitulé “Smuggling Hendrix”. La projection commence à 18:30h, suivi d’un petit cocktail, et vous êtes évidemment, les bienvenus. En vous souhaitant donc une bonne Fête de l’Europe et une agréable soirée, Je vous remercie de votre aimable attention.

 

 

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here