Pays d’Afrique Centrale, d’une superficie de 1 284 000 km², et d’une population estimée à environ 15 millions d’habitants, le Tchad est une terre d’opportunités. Sa population est composée environ 24% de citadins et 76% de ruraux. Les populations féminines dominent avec un taux de 51%.

Selon les dernières publications, son Produit Intérieur Brut (PIB en milliard de USD) est estimé 9,64 pour 2017 avec un taux de croissance moyen de 8,6℅ ces dernières années.

Son activité économique repose essentiellement sur l’agriculture, la pêche, le tourisme, l’artisanat, l’hydrocarbure, l’industrie et les mines. L’Etat tchadien, depuis plus d’une décennie fait d’énormes efforts pour moderniser l’exploitation des richesses que renferme ce dernier. Il en est ainsi des différents plans de développement conçus et mis en oeuvre en vue de la diversification de l’économie nationale. Les programmes en cours reposent sur l’agenda 2063 de l’Union Africaine et les Objectifs de Développement Durable (ODD) à l’horizon 2030. Il s’agit de la “Vision 2030: Le Tchad Que Nous Voulons”, déclinée en trois plans quinquennaux dont le premier, étalé sur la période 2017-2021, est en cours d’exécution.

Cette vision a mis l’accent sur la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation et la diversification. A cet effet, le Tchad dispose de nombreux atouts surtout dans le domaine de agro-industrie. La politique de diversification en cours repose sur trois niveaux à savoir, i) le basculement sectoriel progressif dans la structure économique ; le relèvement technologique dans les secteurs d’activité ; et la diversification de la production, de l’emploi et des exportations du pays.

Un climat d’investissement attractif a été créé au par le Gouvernement grâce à des mesures incitatives prises sur le plan administratif, juridique et fiscal pour encourager la libre entreprise et encourager les investissements privés considérés comme le levier du développement économique et industriel.

Dans ce domaine, le Tchad fait partie des rares pays en Afrique à disposer des textes garantissant la protection des investissements privés (Chartes des investissements, code minier, des impôts, des douanes, etc.) et facilitant l’installation des investisseurs étrangers.

Sur le plan juridique et fiscal, le Tchad est une terre d’accueil pour les investisseurs nationaux et internationaux. La charte nationale des investissements est un cadre mis en place pour favoriser les investissements privés. Parallèlement, le Tchad s’est doté de cadres juridictionnels de base fortement attrayants pour les investisseurs, notamment par des accords bilatéraux et multilatéraux en matière de garantie des investissements, de règlement des différends relatifs aux investissements ainsi que par des conventions.

Le Gouvernement tchadien a créé une Agence Nationale pour l’Investissement et l’Exportation (ANIE) dont les missions sont de : contribuer à la mise en place d’un environnement des affaires de rang international et promouvoir les investissements, soutenir le développement des PME et promouvoir les exportations, rationaliser et valoriser les participations de l’Etat.

L’ANIE a déjà a mis en place toute une série de mesures pour faciliter les démarches aux investisseurs en créant un guichet unique pour les formalités administratives, et donner des conseils aux nouveaux investisseurs et d’autres mesures allant dans le sens de la facilitation d’investissement.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here