Les femmes camerounaises veulent plus de place à l’Assemblée nationale et dans les mairies. Le sujet était au centre de la 4e édition du “Dîner plaidoyer parlementaire” organisé le 8 avril 2019 à Yaoundé.

Pour l’ONG “More Women In Politics:”Il était question de renforcer le plaidoyer en faveur d’une plus grande implication de la femme au processus électoral camerounais, de susciter une prise de position des pouvoirs publics en vue de l’adoption d’un décret d’application qui impose des quotas de femmes (au moins 30%) sur la composition des listes de candidature aux élections, la formation des candidates aux élections législatives, municipales et régionales déjà annoncées, pour, à termes, atteindre aux moins 30% des femmes à la tête des mairies et dépasser les 31% femmes députées à l’Assemblée Nationale”.

Au cours du “Dîner plaidoyer parlementaire”, qui a rassemblé les membres du gouvernement, parlementaires et élus locaux, les participants ont réaffirmé leur engagement à œuvrer effectivement pour que “des lignes bougent“.

Dans une note publiée par le bureau de l’Union européenne au Cameroun,il ressort que:”près de 400 personnes ont pris part à cette activité qui augure des lendemains rassurants au regard de la qualité des arguments croisés des acteurs en faveur d’une société camerounaise plus inclusive“.

La 4e édition du “Dîner plaidoyer parlementaire” a servi de cadre à l’ONG “More Women In Politics” d’annoncer le début imminent des campagnes de formation des candidates aux élections de 2019. La cérémonie a également été ponctuée par une remise de récompenses aux personnalités qui ont jusqu’ici œuvré en faveur de la prise en compte du Genre depuis le début du projet “DÉMOCRATIE AU FÉMININ” soutenu par l’Union européenne.

En rappel,le Réseau More Women In Politics a pour mission de contribuer à l’amélioration du leadership décisionnel des femmes camerounaises à travers notamment:l’identification et le renforcement des compétences féminines;la socialisation politique des femmes et des filles par l’éducation civique; la sensibilisation des acteurs sociaux, de l’opinion publique et des pouvoirs publics sur la nécessité de l’implication effective des femmes aux processus décisionnels pour la réalisation des objectifs de croissance et de développement du Cameroun à l’horizon 2035./.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here