Avec AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Transportant des passagers clandestins dont des enfants, le train “a fait un déraillement dimanche dans l’après-midi et plusieurs de ses wagons sont tombés dans une rivière avec plusieurs marchandises de valeurs” a déclaré à Anadolu, Pembe Longo Jacob, administrateur du territoire de Mweka dont relève la localité de Luembe.

Les recherches de corps, suspendues dimanche soir, ont repris lundi matin.

“A 09h ( 08h GMT) Nous avons totalisé 82 blessés dont 38 grièvement”, a-t-il ajouté, critiquant le “peu de moyens” à sa disposition pour organiser le secours.

Le train accidenté est une vétuste propriété de la Société nationale des chemins de fer (SNCC). Deux autres locomotives de transport de marchandises ont connu des accidents en l’espace de 5 semaines en RDC.

“Ces trains sont des cerceuills roulants sans entretien, ni suivi et tout le monde le sait”, a déclaré à Anadolu, Innoncent Kelengay, prêtre du diocèse de Mweka.

Les passagers ne sont pas des clandestins car ils montent à bord de trains aux yeux de tout le monde et payent leurs tickets au sein même de la SNCC” a-t-il ajouté.

En février, un déraillement de train dans la province de Lomami, proche du Kasai avait fait 7 morts.

Les accidents de train sont fréquents et généralement meurtriers en RDC en raison de la vétusté des voies ferrées et des locomotives dans cet immense pays au cœur de l’Afrique.

Dans le sud-est du pays, ces déraillements sont chroniques et fortement meurtriers.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here