Avec AA

Ce dialogue qui se déroule sous l’égide de l’Union africaine et des Nations Unies ambitionne de parvenir à un accord de paix durable entre les différentes parties en République centrafricaine.

« Je suis encouragé de voir présents des représentants des partis politiques, de l’Assemblée Nationale, des femmes, des jeunes, de la plate-forme religieuse & des victimes », a déclaré Jean-Yves Lacroix, vice-secrétaire général des Nations chargé des missions de maintien de la paix, à l’ouverture de cette réunion.

Dans sa déclaration, retransmise sur la page officielle de la mission onusienne en RCA (Minusca), Lacroix a souligné que « le succès de tout accord nécessitera le soutien de tous les segments de la société centrafricaine. Si ce rassemblement marque un rassemblement historique, il n’est que la première étape d’un processus de réconciliation », a-t-il souligné.

Pour sa part, Smaïl Chargui, Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine a affirmé que « la responsabilité première pour le retour et la consolidation de la paix, le renforcement de la réconciliation reposent sur vous, chers sœurs et frères centrafricains ».

« En ces moments cruciaux pour la République Centrafricaine, vous avez autant que nous une obligation de résultat. », a-t-il poursuivi.

Le dialogue inter-centrafricains a été décidé le 10 janvier, à l’occasion d’une visite de deux jours à Bangui de de Jean-Yves Lacroix et de Smaïl Chargui, qui avaient déclaré, à cette occasion que l’année 2019, sera celle du dialogue, de l’apaisement et de la réconciliation en République centrafricaine.

Ainsi, les groupes armés et le Gouvernement ont été appelé à dialoguer pour mettre fin à un cycle de violence meurtrière déclenché depuis 2013.

14 groupes armés sont présents à ce dialogue, a fait savoir la Minusca.

Depuis 2013, la République centrafricaine est secouée par une vague de violence meurtrière entre les “Anti-Balaka” et les “Ex-séleka”, dont les affrontements ont causé la morts de centaines de civils innoncents.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here