Ben Modo,PDG Prime Potomac

La solution que Prime Potomac apporte consiste en la construction de stades et d’hôtels dans cinq villes du Cameroun : Maroua (Extrême-Nord), Ngaoundéré (Adamaoua), Bamenda (Nord-Ouest), Bertoua (Est) et Ebolowa (Sud). En ce qui concerne les stades, les régions de l’Extrême-Nord et du Nord-Ouest seront pourvues, chacune, d’un stade de 20.000 places. Les trois autres villes seront, quant à elles, dotées de stade de 10.000 places. Quatre terrains d’entrainement avec une tribune couverte de 1000 places assises sera également construits dans les cinq villes susmentionnées. Ces infrastructures seront toutes complétées par trois terrains (basket-ball, handball et volley-ball), ainsi que d’un court de tennis et d’une piscine olympique.

En ce qui concerne l’hébergement, chacune de ces villes sera pourvue d’un hôtel 4 étoiles constitué de quatre clusters de 25 chambres, plus un autre de 30. La particularité de ces établissements hôteliers est qu’ils répondent parfaitement aux besoins de l’organisation de compétitions d’envergure. Car les clusters de Prime Potomac Cameroon S.A garantissent le séjour de quatre équipes, sans interaction entre les différentes délégations. L’entreprise compte alors réaliser ce projet dans un délai de 24 mois, pour un coût de 215 milliards de francs CFA. Soit 43 milliards de francs CFA par site. En termes de financements, on retrouve Exim Bank (USA) avec 151 milliards francs CFA et l’Etat du Cameroun qui, lui, apporte 64 milliards de francs CFA. La mobilisation de ces différents fonds s’étale sur 4 mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here