[efb_likebox fanpage_url="https://web.facebook.com/lescoopsdafrique" fb_appid="OPTIONAL_SEE_FAQ" box_width="300" box_height="600" responsive="1" show_faces="1" show_stream="1" hide_cover="0" small_header="1" hide_cta="0" locale="fr_FR"]

Le Syndicat National des Journalistes du Cameroun(SNJC),par la voix de son Secrétaire Général, Mathieu Nathanael NJOG, a annoncé mercredi,07 novembre 2018 en fin de soirée,la mise sous mandat de dépôt,de la journaliste de la chaine “Équinoxe TV” et radio.
Mimi MEFO TAKAMBOU été placée, menottée, sous mandat de dépôt à la prison centrale de New-Bell à 23h00 par le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire de Douala.Il est reproché à la talentueuse journaliste “d’avoir relayé une dépêche attribuant à l’armée camerounaise,le décès au pasteur américain Wesco, tué près de Bamenda dans le Nord-Ouest du pays”;a indiqué l’un des avocats de la journaliste.
Dans sa déclaration,le secrétaire général du SNJC constate que:<>.
La journaliste était convoquée mercredii à 14h devant le Commandant en second de la Légion de gendarmerie du Littoral.Par la suite,elle a été déférée aux environs de 21h15 devant le Commissaire du gouvernement (Tribunal militaire). Il lui est reproché d’avoir publié des informations sur les affrontements entre forces républicaines et milices séparatistes publiées par Cameroon News Agence qui est une agence de presse agréé.La journaliste Mimi Mefo Takambou bénéficie de l’assistance d’un collège d’avocat dirigé par Me Alice Nkom et de toute la presse camerounaise.
C’est le second journaliste mis aux arrêts en moins d’un mois au Cameroun,après l’arrestation du journaliste-activiste Michel Biem Tong,responsable du site hurinews.com

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here