[efb_likebox fanpage_url="https://web.facebook.com/lescoopsdafrique" fb_appid="OPTIONAL_SEE_FAQ" box_width="300" box_height="600" responsive="1" show_faces="1" show_stream="1" hide_cover="0" small_header="1" hide_cta="0" locale="fr_FR"]

La filiale africaine de Mota Engil, dirigée depuis 2016 par Manuel Antonio Mota, fils d’Antonio Mota, président du groupe et petit-fils du fondateur a annoncé ce lundi matin, 1er octobre 2018 que : « le chantier de réhabilitation du stade Roumdé Adjia, à Garoua (Cameroun), gagné en août 2017 vient d’enregistrer l’arrivée d’un important stock de matériaux ». L’annonce a été rendue publique par Raoul Bertrand Mbenjo Kouakam, Government Relations Adviser de MOTA ENGIL Africa.

Dans un entretien accordé à nos confrères  de la radio nationale camerounaise,Raoul Bertrand Mbenjo Kouakam a précisé qu’: « Un cargo 747-400  a atterrit jeudi le 27 septembre 2018  à l’aéroport  de Yaoundé Nsimalen  avec 50 tonnes d’équipements qui vont servir à réaliser  les pelouses du stade principal de Roumdé Adjia et son annexe ».

Le Government Relations Adviser de MOTA ENGIL Africa  a précisé que : « Ce matériel  est constitué  essentiellement des tracteurs, des tuyaux, des semences, d’engrais…de tout ce qui est comme équipement pour terminer avec la pelouse du stade ». A en croire Mbenjo : « Lesdits équipements ont été acheminés vendredi,28 septembre à Garoua ».

Les responsables de ce  groupe de BTP, très implanté dans les pays lusophones et qui  réalise 50 % de son activité sur le continent africain, annoncent  que « dans six semaines, la fin des travaux de la pose de la pelouse  sera effective ».

Déjà en route pour Garoua, on annonce également  l’arrivée de quatre containers des équipements électrotechniques et électromécaniques. Si l’on en croit à Raoul Bertrand Mbenjo Kouakam: « Cinq autres containers arrivent la semaine prochaine au port de Douala. Une cinquantaine  est également en mer en ce moment. Pour ce qui est  du stade d’entrainement par exemple, tous les éléments qui composent la toiture sont en route en ce moment pour Garoua. Une partie pour la toiture principale et l’autre  partie est en mer parmi lesquels les containers qui arrivent la semaine prochaine ».

A Garoua, MOTA ENGIL Africa qui procède actuellement à la réhabilitation  et à l’extension  du stade Roumdé Adjia ,à la construction du stade annexe  de mille places couvertes  et à la construction de l’hôtel quatre étoiles de soixante-dix chambres  est certain d’atteindre ses objectifs le jour dit.

L’arrivée des équipements par avion participe de  la stratégie de MOTA ENGIL Africa, pour rattraper les petits retards enregistrés jusqu’ici. MOTA ENGIL Africa a pris l’option de prendre un vol directement de Porto en six heures de temps pour le Cameroun,  au lieu de prendre trois semaines à un mois par mer. Selon, le Government Relations Adviser ; «MOTA ENGIL Africa peut rassurer les camerounais et particulièrement les populations de Garoua que les deux stades et  l’hôtel quatre étoiles de soixante-dix chambres seront livrés en décembre 2018 ».

Filiale du plus grand groupe de BTP portugais, Mota Engil Africa basée à Johannesburg en Afrique du Sud évoque son désir de construire un stade à Conakry en vue de la CAN 2023.

En 2017,l’Afrique représentait un chiffre d’affaires de 860 millions d’euros (33 % du chiffre d’affaires du groupe, + 22 % par rapport à 2016). Et en 2018, 51 % de son carnet de commandes, qui s’élève à plus de 5 milliards de dollars, concernent le continent.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here