En attendant que l’État Camerounais puisse réussir à céder 51 % de la participation de cette filiale du West Africa Cable System, David Nkoto Emane,le   Directeur Général  a prescrit sobriété à tout son personnel.Déjà vendredi,07 septembre 2018,veille de l’anniversaire de leur entreprise, ils étaient des milliers  devant l’immeuble siège de la Camtel à Yaoundé, à l’occasion d’un rassemblement massif de tout le personnel   en poste dans la capitale politique du Cameroun. Le directeur général, David  Nkoto Emane et les deux mille agents  entendaient  dans la sobriété,  témoigner leur reconnaissance à Dieu, aux autorités publiques, au premier rang desquelles le chef de l’État et aux populations clients. « On a marché, applaudi, et on s’est congratulé entre collègues » ;a indiqué  dans un post sur le réseau social watsapp,Benjamin Gerard Assouzo’o ,le responsable marketing et communication de la Camtel.

Quelques heures auparavant, le Directeur Général de la Cameroon Telecommunications (Camtel), dans un communiqué parvenu à l’agence digitale d’informations africaines(www.lescoopsdafrique.com) a annoncé à l’opinion nationale et internationale, que le chantier de pose du câble sous-marin à fibres optiques entre le Cameroun et le Brésil, connu sous le nom commercial SAIL (South Atlantic Inter Link), est accompli avec succès depuis le 04 septembre 2018, suite à l’installation des derniers équipements de raccordements.

Dans son communiqué, David Nkoto Emane précise que : « L’accomplissement de cet important chantier consacre la connexion du Cameroun et de l’Afrique entière au reste du monde par 6000 km d’une infrastructure moderne à très haut débit, constituée de 4 paires de fibre de 32 térabits par seconde de capacité, et d’une durée de vie de plus de 25 ans ».

Partis des côtes camerounaises il y a trois mois à bord du navire CS-Recorder, les ingénieurs en charge de la construction du câble SAIL ont tenu les délais contractuels convenus avec le maître d’œuvre, l’entreprise Huawei Technologies Company Ltd. Ces experts ont ainsi déployé tous les répéteurs, équaliseurs et l’ensemble des unités de branchement de ce système de câble transatlantique.

L’histoire vient ainsi de s’écrire dans un autre sens ; celui d’une dynamique de développement fondée sur des échanges fructueux et mutuellement bénéfiques, entre les peuples d’Afrique et ceux d’Amérique du Sud. Aussi, les premiers tests réalisés sur le câble installé sont-ils concluants, et rassurent d’ores et déjà quant à la qualité de  l’interconnexion entre Kribi et Fortaleza.

Reste à parachever les dernières actions pour l’exploitation effective de cette infrastructure. Entre autre, terminer les essais techniques de transmission et d’interconnexion, et démarrer les activités  du centre de gestion et de supervision du câble SAIL en construction dans la ville de Kribi, ainsi que celles du centre de stockage et de traitement des données installé à Zamengoué.

Pour le Directeur Général de Camtel, David Nkoto Emane, « l’aboutissement du chantier du câble SAIL indique tout simplement que notre pays fait désormais partie des grands acteurs des télécommunications en Afrique et dans le monde. C’est un triple bond en avant que les usagers des TIC qui nous font confiance vont expérimenter dans les prochaines semaines, au Cameroun comme partout ailleurs où le SAIL va conquérir sa clientèle ».  

Grâce à la finalisation de ce projet, ce sont les coûts de nos communications qui vont drastiquement baisser, la qualité de service fortement améliorée et stabilisée à travers des capacités de l’internet décuplées. Par cette grande réalisation, Camtel concrétise ainsi les orientations stratégiques du Gouvernement de la République du Cameroun, visant à faire du numérique un vecteur de croissance et de développement d’une économie inclusive et durable. Et cette grande réalisation là, est aussi le fruit de la Coopération entre la Chine et le Cameroun.

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here