Cameroun:Le PDG de la télévision Vision4 et son journaliste Jean Jacques Ze attendus le 21 aout 2018 au TPI de Yaoundé

« A la requête de Xavier Messe à Tiati, journaliste ayant pour conseille les Maîtres :Ndem Léonard,Nouga,Manyim Jean Pierre,MIDELEL A DON,Bell Mathias ;tous avocats au barreau du Cameroun ; le président directeur général du groupe l’Anecdote, jean Pierre Amougou Belinga et son coordonnateur de la rédaction TV, le journaliste Jean-Jacques Ze devront comparaitre le 21 aout 2018 à 7h30minutes,à l’audience et par devant la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif, siégeant dans la salle ordinaire de ses audiences sis au palais de justice de ladite ville » ; a appris mardi matin de sources dignes de foi,la rédaction de l’agence digitale d’informations africaines.

0
26651

Ils ont déchanté. Pourtant, au commencement était des coups de foudre devant la caméra et puis, la vraie vie et ses lendemains qui déchantent. L’idylle entre Jean Pierre Amougou Belinga et le journaliste émérite Xavier Messe à Tiati n’a pas duré longtemps.

Depuis le 10 juillet 2018, Xavier Messe a introduit une « citation directe » chez le procureur de la république près le Tribunal de ¨Première instance (TPI) de Yaoundé centre administratif contre Jean-Pierre Amougou Belinga et Jean Jacques Ze pour des faits qui remontent au 09 avril 2018.

Au cœur des joutes judiciaires : « la convention de collaboration » d’une durée de 24 mois. D’après nos sources, l’objet de cette relation contractuelle de travail visait la réorganisation structurelle, rédactionnelle et promotionnelle du journal « L’Anecdote »ainsi que celle des magazines du groupe.

D’après des sources proches du dossier : « Monsieur Xavier Messe se devait de définir la

Le journaliste émérite Xavier Messe à Tiati

charte graphique de l’anecdote ; réorganiser un contenu rédactionnel ; relooker son visuel et son iconographie, restructurer ses rubriques et son contenu ;organiser la promotion et le marketing du journal ;Relever son image et son audience ». Selon plusieurs observateurs : « Cette collaboration fructueuse à bien des égards, s’est achevée de la manière la plus insidieuse et brutale que soit ».

Selon la requête  de Xavier Messe au procureur de la République près le tribunal de première instance de yaoundé :centre administratif : «  il apprendra sa révocation au journal télévisé de Vision4 à 20 heures présenté par Jean Jacques Ze et qui a porté en premier titre de son édition que Messe à Tiati Xavier était relevé de ses fonctions pour objectifs non atteints ».

Pour le requérant, « cette allégation en mondovision, inexacte, non vérifiable, et manquant d’objectivité, porte nécessairement atteinte à son honneur et à sa considération, le professionnalisme et la réputation du requérant n’étant plus à démontrer dans le paysage médiatique camerounais et international.

Selon nos sources, la plainte de Xavier Messe a d’abord disparu avant de réapparaitre dans les dossiers. Par ailleurs, l’on apprend des sources proches du dossier que le corps du délit a déjà été déposé auprès du cabinet du procureur et que l’affaire a été enrôlée pour le 21 août 2018.

Peu avant cela, une rumeur a fait état du fait que : « Le procureur du TPI, M. Meka Georges Gérard  aurait transmis le document au procureur près la cour d’appel du Centre en vue de requérir instructions».Du coup, la procédure s’est grippée.  A en croire certains observateurs, ce transfert de la citation directe du parquet du TPI au procureur général près la cour d’appel du Centre est uniquement du aux rapports liant M. Amougou Belinga à Laurent Esso, ministre de la Justice, Grade des sceaux » confie dans l’une de ses publications ; le journal Kalara spécialisé sur les affaires Juridico-Judiciaires

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here